MENU

lundi 27 avril 2020

J2 / 16 : (TOKYO) SHIBUYA ET SHINJUKU

Vendredi 10 août 2018 : suite de la première journée. Nous avons atterri à Tokyo Haneda à 5h du matin, et sommes maintenant dans le quartier de Shibuya, prêts à débuter la visite.

Programme de notre séjour entre Japon et Corée du Sud
Pour ce premier vrai jour (2e jour en comptant le vol), nous arrivons à Tokyo à 6h du matin, après un vol de 15h débuté la veille à... 5h du matin : la joie du décalage horaire ! Notre programme de la journée est donc essentiellement tourné vers la balade dans les quartiers Shibuya et Shinjuku, proches de notre hôtel, car la fatigue sera vite présente.

Nous verrons notamment le Shibuya Crossing, mangerons dans un Cat Café, profiterons de la vue depuis l'observatoire de la mairie, nous baladerons dans le parc Yoyogi, puis mangerons nos premiers sushi non loin de l'hôtel. Attention, il est important de savoir que l'été japonais est extrêmement rigoureux, avec des températures entre 35°C et 40°C chaque jour, et une humidité d'environ 80%. Ainsi, si le ciel peut être bleu et dégagé, il est souvent gris à cause de l'humidité : la vue au loin depuis les observatoires peut donc être un peu réduite.



SHIBUYA CROSSING


Nous quittons notre hôtel, le Shibuya Hotel EN, pour marcher pendant une dizaine de minutes en direction du Shibuya Crossing. Ce passage piéton qui traverse un grand carrefour en diagonale est souvent considéré comme l'équivalent de Times Square à New York : il draine chaque jour des dizaines de milliers de personnes qui se croisent en traversant la route.

Sur le chemin, nous passons devant de nombreux konbinis : ce sont des magasins de proximité (convenience store) qui vendent toutes sortes de produits, allant de la nourriture aux souvenirs, en passant par les boissons, vêtements ou produits d'hygiène.

Nous remarquons aussi que les restaurants ont une habitude très pratique : afficher des reproductions très fidèles de leurs plats dans les vitrines, ce qui permet au client de choisir plus facilement ce qui lui plaît, surtout lorsque la carte n'existe qu'en japonais.

Sur le chemin entre notre hôtel et Shibuya Crossing
Reproductions de plats sur la vitrine d'un restaurant
Les konbinis ont une passion pour les KitKat, avec des goûts très variés que chacun appréciera à sa façon : fraise, cerise, kiwi, cheesecake, wasabi ou encore saké !!
Lors de la balade, nous constatons assez vite une habitude japonaise lors des journées ensoleillées d'été : se promener avec des parapluies en guise de pare-soleil. Plutôt intéressant et bien utile lorsqu'il s'agit de se mettre à l'abri du soleil, sous les 40°C et 80% d'humidité estivales.

Parapluie sans pluie
Parapluies sans pluie
Pour mieux observer le Shibuya Crossing, une astuce consiste à aller prendre un café ou une pâtisserie au Starbucks situé juste en face, et profiter de la vue depuis l'étage.

Starbucks Coffe sur Shibuya Crossing
Gâteau au thé vert et smoothie à la fraise pour bien débuter le séjour
Shibuya Crossing tôt le matin
Aux alentours de Shibuya Crossing
Au milieu du Shibuya Crossing
D'autres points de vue payants en hauteur sur le croisement de Shibuya existent, comme l'observatoire en plein air Magnet by Shibuya 109 - Crossing View, situé au dernier étage du centre commercial Shibuya 109, au pied du croisement. Un petit compte-rendu par le site spécialisé Kanpai est disponible ici.

Aux alentours de Shibuya Crossing
Une deuxième option, offrant une vue depuis un emplacement bien plus élevé, est aussi proposée non loin de la gare, dans la tour flambant neuve inaugurée fin 2019 : Shibuya Scramble Square.

Dans cet immeuble, l'observatoire Shibuya Sky, réparti sur 3 espaces distincts à des hauteurs différentes, permet une vue incroyable, non seulement sur le quartier de Shibuya et son fameux Croisement, mais aussi sur l'ensemble de la ville de Tokyo et au-delà, jusqu'au Mont Fuji par temps clair ! Un endroit à ne pas rater pour voir ce symbole mythique du Japon, comme vous pourrez le voir sur cet autre site spécialisé. Cela vous coutera 2000¥ par adulte, et 500¥ à 1400¥ par enfant en réservant en ligne, ou 2000¥ par adulte et 600¥ à 1600¥ par enfant en achetant vos tickets d'entrée sur place.

Après ce petit-déjeuner au pied du plus grand carrefour du monde, nous partons en direction de la gare de Shibuya, pour acheter nos cartes prépayées Pasmo, puis prendre le métro jusqu'à la station Shinjuku.

Avant d'enter dans la gare, nous passons devant la fameuse statue du chien Hachiko. Ce célèbre animal japonais, symbole de fidélité, est renommé pour avoir attendu son maître devant la gare, chaque jour, à l'heure où son train avait l'habitude d'arriver, pendant plus de dix ans après sa mort. Il s'agit d'un chien de race Akita.

Statue en l'honneur de Hachiko, entre Shibuya Crossing et la gare
Statue en l'honneur de Hachiko, entre Shibuya Crossing et la gare
La gare de Shibuya est immense et l'une des plus fréquentées au monde, avec plus d'un million de passagers... par jour ! Cependant, circuler à l'intérieur est relativement aisé, tant les japonais sont respectueux du sens de la marche et font tout pour ne pas se percuter.

Il règne dans les transports japonais une sérénité étonnante malgré les foules impressionnantes : le brouhaha ambiant est beaucoup plus supportable que dans les transports occidentaux, les discussions se faisant le plus souvent dans le calme, sans éclats de rires et conversations bruyantes. Le fléchage est plutôt clair, même si la taille démesurée de certaines gares comme celles de Shibuya et Shinjuku peuvent les transformer en labyrinthes, du moins lors de nos premiers passages.

Gare de Shibuya
Trouvez plus d'infos à propos des cartes prépayées PASMO et SUICA sur l'article précédent : nos premiers pas au Japon.

Carte PASMO
Nous prenons la Yamanote Line, une ligne très pratique qui suit un trajet en forme de cercle et rejoint plusieurs des principaux quartiers de la capitale : Shibuya, Shinjuku, Ikebukuro, Ueno, Akihabara, Shinagawa ou encore Ebisu. Il s'agit de la ligne la plus empruntée du réseau japonais, massivement utilisée par les locaux comme par les touristes. Comptez une heure pour faire la boucle complète sans descendre, avec une fréquentation d'un train toutes les 2 minutes en heure de pointe, et 4 à 5 minutes le reste du temps.

Le tarif est de 140¥ à 270¥ par trajet, par personne, et le plus simple est de payer par l'intermédiaire d'une carte prépayée PASMO ou SUICA : ainsi, nul besoin de faire l'appoint, il suffit simplement de passer la carte sur la borne à l'entrée puis à la sortie.

Le trajet et les différents arrêts de la Yamanote Line, repérée par la couleur verte dans les gares
Exemple d'une rame de la ligne Yamanote
Nous partons en direction de l'arrêt Shinjuku, à moins de 10 minutes et 3 stations de Shibuya.

Dans la gare de Shibuya, comme dans toutes les gares du pays, les indications sont claires


SHINJUKU ET CAT CAFE CALICO


La gare de Shinjuku est encore plus grande que celle de Shibuya : c'est tout simplement la plus grande et la plus fréquentée du Japon ! Quelque soit l'heure et le jour, sauf coronavirus, il faut s'attendre à une foule immense et impressionnante.

Sortie de la gare de Shinjuku, fréquentation normale
Façade Ouest de la gare de Shinjuku
Nous sortons de la gare et nous baladons dans Shinjuku, avec la vue au loin sur le grandiose Siège du Gouvernement Métropolitain de Tokyo, l'équivalent approximatif de la mairie. Il se distingue par ses deux tours gigantesques, qui abritent un observatoire gratuit que nous visiterons plus tard dans la journée.

Shinjuku, immense centre d'affaires, avec le Siège du Gouvernement Métropolitain de Tokyo en arrière plan
Shinjuku
Shinjuku
Hotel Gracery, à Shinjuku, connu pour sa réplique de Godzilla qui semble attaquer la ville
Hotel Gracery et son Godzilla
Gakuen Cocoon Tower, à Shinjuku
Après quelques heure a arpenter les rues de Tokyo, nous décidons de nous arrêter manger dans un Cat Cafe. Il s'agit d'un bar à chat, comme ceux qui existent en Europe depuis peu. La différence étant que le Japon raffole de toutes sortes de bars à thèmes, dont le Cat Cafe est le roi. Vous en trouverez beaucoup, mais il est préférable de les repérer en avance sur internet : ils sont généralement discrètement installés dans des immeubles, à l'étage, sans vitrine, et il n'est donc pas toujours facile de les trouver au hasard d'une balade.

Outre les traditionnels bars à chats, il est possible d'essayer des bars : à hiboux (Owl Cafe), à hérissons (Hedgehog Cafe), à pingouins (Penguin Bar), à oiseaux (Bird Cafe) ou encore bar ninja (Ninja Akasaka), Pokémon Cafe, bar Alice au Pays des Merveilles (Alice in Wonderland), bar toilettes (Modern Toilet)...

L'avantage des bars à animaux, est qu'il offre un cadre agréable et reposant pour faire une pause et manger. Nous choisissons ainsi le Cat Cafe Calico, car il est bien situé à Shinjuku et les avis lui sont globalement très favorables. Il est ouvert tous les jours, de 10h à 22h, et l'entrée est autorisée à partir de 12 ans.

L'entrée est située au 6e étage du Fuji Building (1-16-2 Kabukicho, Shinjuku-ku), et le bar occupe les 5e et 6e étages. Avant d'accéder aux salles des chats, il faut enlever ses chaussures, mettre des chaussons propres (fournis à l'entrée), et se désinfecter les mains.

Fuji Building
Entrée du Fuji Building, où réside le Cat Cafe Calico de Shinjuku
La pancarte nous fait dire que nous sommes au bon endroit
Les 5e et 6e étages sont occupés par le Cat Cafe Calico, mais l'entrée est située au 6e
La tarification se fait par rapport au temps de présence sur place, par tranches de 30 minutes. Ainsi, le tarif d'entrée de base inclut 30 minutes de présence dans le Cat Cafe, et coûte 800¥ quelque soit l'heure de notre arrivée. Puis, 300¥ sont rajoutés à la facture toutes les 30 minutes supplémentaires, pour atteindre un maximum de 2600¥ pour une journée entière sur place.

Tarifs normaux et entrées avant midi
Des réductions existent, comme pour les étudiants par exemple, ou encore les visites avant 12h et après 17h. Enfin, il est possible de payer 500¥ supplémentaires pour un droit d'entrée/sortie sans limites lors d'une même journée.

Retrouvez tous les tarifs sur le site internet officiel du Cat Cafe Calico de Shinjuku (le site est en japonais, mais vous pouvez lancer une traduction google directement depuis le site).

Entrées après 17h, étudiants, entrées/sorties illimitées et nourriture/boissons
Comme il s'agit d'un café, de la nourriture et des boissons sont proposées à la dégustation sur place. Nous choisissons une omelette/riz chacun ainsi qu'une bouteille d'eau, et achetons un petit sachet de nourriture pour chat (300¥), afin de les nourrir eux aussi. Le repas est bon, l'ambiance calme et reposante, et la salle est climatisée, ce qui fait un bien fou sous cette chaleur estivale.

Un chat installé à l'accueil
Cat Cafe Calico Shinjuku
Cat Cafe Calico Shinjuku
Cat Cafe Calico Shinjuku
Un des salons, avec le local où le personnel prépare les repas en arrière plan : c'est là qu'il faut commander les boissons et la nourriture


OBSERVATOIRES DU GOUVERNEMENT METROPOLITAIN DE TOKYO


Après cet agréable intermède avec nos amis les chats, qui aurait pu durer la journée entière, nous partons en direction du Siège du Gouvernement Métropolitain de Tokyo, afin de profiter de la plateforme d'observation gratuite à 360° sur la ville. Il suffit de suivre le fléchage sur place, pour trouver les ascenseurs. Tard le soir et tôt le matin, il n'y a pas grand monde, et l'accès est rapide. Le moment le plus achalandé de la journée est le coucher du soleil.

Bâtiment 1 du Siège du Gouvernement Métropolitain de Tokyo
Après 20 minutes de marche, nous arrivons devant le bâtiment numéro 1 du complexe, grandiose, avec ses deux tours jumelles caractéristiques :
  • North Observation Deck
Tour nord, ouverte de 9h30 à 23h, dernière entrée à 22h30, fermée les 2e et 4e lundis de chaque mois.

Vue sur Tokyo Opera City et l'hôtel Park Hyatt (premier plan à gauche), depuis North Observation Deck
Vue sur Shinjuku Gyoen Park et la tour NTT DoCoMo, depuis North Observation Deck
Vue sur Mode Gakuen Cocoon Tower depuis North Observation Deck
Vue sur Central Park Tower, La Tour Shinjuku, depuis North Observation Deck
Vue depuis North Observation Deck, avec la tour Tokyo Opera City à gauche
  • South Observation Deck
Tour sud, ouverte de 9h30 à 17h30, dernière entrée à 17h, fermée les 1e et 3e mardi de chaque mois. Si la tour nord est fermée, la sud reste ouverte jusqu'à 23h. Les photos sont prises de nuit le lundi 13 août, jour de fermeture de l'observatoire Nord.

Vue sur le parc Yoyogi et l'hôtel Park Hyatt au premier plan à droite, depuis South Observation Deck
Vue sur Shinjuku Gyoen Park et la tour NTT DoCoMo, depuis South Observation Tower
Vue sur Mode Gakuen Cocoon Tower depuis South Observation Tower
Chacune des deux tours dispose d'un observatoire gratuit, à plus de 200 mètres de hauteur, au 45e étage. Dans chacune d'entre elle, un ascenseur au rez-de-chaussée permet de se rendre directement à l'observatoire.


PARC YOYOGI ET TEMPLE MEIJI-JINGU


Après ces superbes panoramas sur la ville, nous rebroussons chemin en direction de notre hôtel à Shibuya. Sur la route, nous nous arrêtons dans le parc Yoyogi (ou Yoyogi-kōen en japonais), dans le quartier Harajuku. Il s'agit du parc le plus populaire de la ville, entre les quartiers très prisés de Shibuya et Shinjuku. Le parc est ouvert tous les jours, de 5h à 20h entre mai et mi-octobre, 5h à 17h de mi-octobre à fin avril.

Mais en plus, il abrite l'un des temples les plus renommés de Tokyo : le Meji-Jingu. Pour y accéder, il faut passer sous des immenses et très photogéniques Torii (des portes sacrées en bois). Avec un peu de chance, il est même possible d'assister à un mariage traditionnel japonais dans le sanctuaire.

Torii à l'entrée
En direction du temple Meiji-Jingu
Temple Meiji-Jingu
Temple Meiji-Jingu
Temple Meiji-Jingu
Torii
L'enceinte du sanctuaire ferme à 16h30, et l'ensemble des bois alentours au coucher du soleil. Pour les deux, l'ouverture est au lever du soleil.

Yoyogi-kōen
Yoyogi-kōen
Yoyogi-kōen
Nous ressortons du parc pour prendre le métro à la gare de Harajuku. Mais juste avant, nous faisons un dernier détour vers Takeshita-dōri, une rue piétonne très animée du quartier.

Takeshita-dōri
Harajuku Station


UOBEI PAR GENKI SUSHI


Après une petite sieste à l'hôtel (Shibuya Hotel EN), nous ressortons manger à Shibuya, dans le restaurant Uobei, de la chaîne Genki Sushi. Il propose toutes sortes de plats japonais, tels que des sushis, makis, ramens, inarizuchi (tofu et riz) ou soupes miso, et des plats occidentaux tels que des frites, des mini-burgers, du poulet pané... Des sodas, bières et desserts complètent la très large carte du restaurant.

Mais la particularité de la chaîne Genki Sushi réside dans le fait de servir ces clients grâce à des robots qui se déplacent sur des rails : ici, pas de serveurs, mais une tablette grâce à laquelle vous passez votre commande en choisissant parmi la grande carte du restaurant. Effet wahou garanti à chaque fois qu'un robot s'arrête devant vous avec votre plat !

Une fois que vous avez saisi votre plat, il ne vous reste plus qu'à appuyer sur un bouton de la tablette pour faire repartir le robot en cuisine. L'addition quant à elle se règle à la réception, à l'entrée du restaurant.

La façade de Uobei, pas facile à repérer la première fois
Restaurant Uobei à Shibuya
La tablette où se font toutes les commandes
Le robot avec 3 emplacements pour les assiettes : il s'arrête devant les clients qui ont commandé un plat
Frites, burgers et riz, très pratique pour les enfants ou ceux qui n'aiment pas les spécialités japonaises
Une assiette de sushis
Uobei et la chaîne Genki Sushi rencontrent un succès impressionnant dans tout le Japon, et sachez que les tarifs sont très bas, malgré la grande qualité des plats, ce qui en fait une attraction accessible pour tous les budgets ! En effet, une assiette coûte entre 80¥ (0,70€) et 200¥ (1,70€) selon votre choix, sachant que les sushis sont servis par 2, les makis par 6, les mini-burgers par 2, ou encore les poulets panés par 3. A chaque passage chez Uobei, nous n'avons jamais payé plus de 12€ au total, pour deux, plats, boissons et desserts inclus !


Les produits sont excellents !
Délicieux makis
Enfin, un dernier passage par le Shibuya Crossing de nuit avant d'aller dormir, afin de gérer au mieux le décalage horaire de 7 heures avec la France.

Shibuya Crossing de nuit
Shibuya



L'avis de Sushi et Maki :

SHIBUYA CROSSING
/5
Absolument incontournable lors d'une visite à Tokyo ! Ce croisement mythique situé en plein centre du quartier ultra vivant de Shibuya, et visible dans de nombreux films internationaux, est un symbole de la ville. Voir les centaines de piétons attendre patiemment que le feu change de couleur afin de traverser la rue en moins d'une minute peut paraître une activité étonnante, mais c'est toujours très impressionnant ! Idéal pour des premiers pas sur l'archipel nippon.

PARC YOYOGI et TEMPLE MEIJI-JINGU :
/5
Cet immense parc est un véritable poumon naturel au coeur de la capitale japonaise, idéalement situé entre les quartiers ultras fréquentés de Shibuya et Shinjuku. S'il fait beaucoup penser à Central Park à New York, il reste bien différent, avec notamment le magnifique temple Meiji-Jingu. Celui-ci est une belle introduction aux temples japonais, même si nos préférés sont situés à Kyoto.

RESTAURANT UOBEI PAR GENKI SUSHI :
/5
Une véritable perle cachée au coeur de Shibuya ! Uobei, ou un autre restaurant de la chaîne Genki Sushi, est une véritable expérience à vivre au moins une fois lors d'un séjour au Japon. Le goût, la modernité, la diversité des produits, l'emplacement : tout est réuni pour passer un bon moment ! Attention, Uobei est victime de son succès, il est donc préférable d'éviter les heures de pointe, c'est à dire les alentours de 12h et 18h-20h, si vous ne voulez pas attendre trop longtemps.

CAT CAFE CALICO :
/5
Un grand classique japonais. Le Cat Cafe Calico de Shinjuku est souvent considéré comme l'un des meilleurs de Tokyo, à juste titre, avec ses près de 50 chats ! Beaucoup de chats de race sont présents, ce qui fera la joie des passionnés comme nous. S'il le personnel est discret et ne parle presque pas anglais, il n'en reste pas moins efficace, avec des menus en anglais. Tester un bar à chat est là aussi une expérience intéressante qui permet de partager le quotidien de nombreux japonais, notamment des étudiants, venant chercher le calme et la sérénité de nos amis félins.

OBSERVATOIRES DU SIEGE DU GOUVERNEMENT METROPOLITAIN DE TOKYO :
/5
Si l'offre est pléthorique au niveau des observatoires à Tokyo, celui de la "mairie" est l'un de nos préférés, de par son emplacement à Shinjuku, mais surtout parce qu'il est gratuit. La vue sur le parc Yoyogi est exceptionnelle, et la possibilité d'assister aux levers ou couchers de soleil sur la ville gratuitement est extrêmement rare dans les grandes capitales mondiales. Cerise sur le gâteau, il y a deux tours, ce qui offre deux observatoire pour le prix d'un, même si la vue diffère peu entre les deux : la tour sud est la seule qui permet de voir le parc Yoyogi, tandis la tour nord est orientée vers les jolies tours du quartier Roppongi.



J1 : revivez nos premières démarches à l'arrivée à Tokyo, la capitale du Japon, dans notre article précédent.

J3 : visite des quartiers Roppongi Hills et Akihabara, lors de notre 3e jour à Tokyo.


J4 : visite de l'incroyable Sunshine 60, à Ikebukuro, suivie d'un repas à Tokyo Dome City. Découvrez le récit de notre 4e jour dans la capitale nippone.

Et si la meilleure compagnie du monde, catégorie vols en classe économique, était japonaise ? Voici notre test avec Japan Airlines.

Retrouvez toutes les informations pratiques pour préparer votre voyage au Japon, dans notre guide.

Un des aéroports parmi les plus performants et modernes de France et d'Europe : lisez notre guide de l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon.