MENU

dimanche 29 mars 2020

J5 / 32 : UNE JOURNEE A CAPE LE GRAND NATIONAL PARK

Il est des joyaux pour lesquels nous irions au bout de monde afin d'admirer leur beauté. Cape Le Grand National Park fait ainsi parti des plus beaux trésors de l'Australie.

Plage de Lucky Bay, à Cape Le Grand National Park.


Nous sommes le 14 août 2019, J5 dans notre voyage en australie. Nous ne savons pas encore que nous allons vivre l'un de nos plus beaux souvenirs de voyage, tous pays confondus.


J1
Samedi 10/08/19
Arrivé à PERTH
Visite Elizabeth Quay
J2
Dimanche 11/08/19
PERTH
Visite centre ville + Heirisson Island
J3
Lundi 12/08/19
PERTH
Rottnest Island
J4
Mardi 13/08/19
PERTH - ESPERANCE
Coucher de soleil plage
J5
Mercredi 14/08/19
ESPERANCE
Cape Le Grand National Park
J6
Jeudi 15/08/19
ESPERANCE
Hillier Lake
J7
Vendredi 16/08/19
ESPERANCE - PERTH
Plages d’Esperance + Wildflower Perth


Le parc est connu pour ses incroyables plages de sable blanc. La nature est ici sauvage et peuplée de nombreux kangourous. La plus célèbre des plages du coin est Lucky Bay. Elle doit sa renommée à un moment que tout visiteur rêve de vivre en venant ici : voir un kangourou gambader sur le sable blanc, au bord de l'eau turquoise. Avec encore plus de chance, vous pourrez même en voir certains parfaire leur bronzage en faisant la sieste.


Le bonheur absolu ! Un souvenir qu'on ne peut pas oublier. (Photo internet).


ACCES ET TARIFS




Isolé sur la côté sud du Western Australia, ce grand parc naturel de 318km carrés est situé à 50min/50km de la (petite) ville la proche : Esperance. Perth, la capitale de l'état, est à plus de 8h de route !




La route depuis Esperance est très facile, l'accès peut se faire avec n'importe quelle voiture, et il est difficile de se tromper vu le faible nombre de routes possibles. D'ailleurs, vous ne croiserez surement personne le long de celle-ci, excepté les après-midi d'été.

Les trajets dans le parc sont tout aussi simples, il y a peu de routes. Les parkings sont bien aménagés et les routes bitumées, le 4x4 surélevé n'est pas nécessaire. il est donc facile de visiter la majorité des points d'intérêt en voiture. Il y a bien quelques pistes exclusivement réservées aux 4x4, mais nulles besoin de les prendre pour profiter de ce que le parc à de mieux à offrir. Enfin, le 4x4 permet aussi de rouler sur les kilomètres de sable blanc dur.

Les principaux points d'intérêts sont les suivants (il y en a d'autres, mais voilà notre sélection pour une journée de visite) :
  • Lucky Bay : plage où vous verrez, avec beaucoup de chance, les kangourous.
  • Thistle Cove : eau turquoise à flanc de rochers d'un côté, sable blanc de l'autre.
  • Hellfire Bay : encore une plage incroyable.
  • Frenchman Peak : gros rocher à escalader pour avoir une vue sur l'ensemble du parc.
  • Le Grand Beach : une plage magnifique. pour changer.




Le parc est ouvert toute l'année, 24h/24. Le tarif est de 10€/15AUD par véhicule jusqu'à 12 passagers. Au delà, comptez 4,50€/7AUD par passager de 6 ans et plus. Pour une moto, ce sera 5€/8AUD. Enfin, si vous entrez à pied ou en vélo, vous n'aurez rien à payer.

Il est possible d'acheter un pass donnant accès à l'ensemble des parcs nationaux du Western Australia, sur internet (à imprimer soit même) ou en magasins et bureaux des rangers. Pour en savoir plus, voici le site officiel du Park and Wildlife Service.

Des campings, situés au niveau de Lucky Bay et Le Grand Beach, sont disponibles à la réservation. Cliquez sur celui qui vous intéresse pour accéder au site de réservation.

Enfin, sachez qu'il n'est pas facile de tomber sur les kangourous vagabondant sur la plage. Pour mettre toutes les chances de votre côté, direction Lucky Bay, sur la plage proche du camping, au lever ou coucher du soleil. C'est à ce moment là que vous aurez le plus de chance de les croiser. Mais rassurez vous, les kangourous sont présents en nombre dans le parc et sur la route menant au parc, vous aurez donc la certitude d'en croiser pendant votre périple, qui plus est en début et fin de journée.



NOTRE JOURNEE INOUBLIABLE A CAPE LE GRAND NATIONAL PARK





Nous quittons Esperance à 6h du matin, avec un coucher de soleil prévu pour 6h30 : l'aube a commencé, il ne fait plus nuit noire, mais un brouillard épais envahit le paysage. Cette atmosphère et les animaux que nous croiserons pendant le trajet, font de la route vers Cape Le Grand l'un de nos plus beaux souvenirs australiens.


Atmosphère sauvage de la campagne australienne.


A cette heure-ci, il faut faire très attention aux kangourous et autres animaux qui peuvent surgir de nulle part pour traverser la route. L'aube comme le crépuscule sont les horaires favoris de nos amis bondissants pour aller chercher de l'herbe fraîche à manger. Nous croisons d'ailleurs, malheureusement, plusieurs cadavres attestant de la dangerosité des routes pour les kangourous.


Derrière chaque buisson peut surgir un ou plusieurs kangourous


Nous nous éloignons d'Esperance, et très vite, nous retrouvons seuls sur la route, avec avec des kangourous, des vaches ou encore des émeus comme compagnons de voyage.


Un kangourou qui nous observe, au bord de la route. S'il venait à se baisser, il serait presque impossible à voir.



Les vaches australiennes ne se mélange ni aux kangourous ni aux émeus apparement.


Nous sommes obligés de ralentir, tant il y a de kangourous au bord de la route. Nous croisons des troupeaux entier, des petits, des grands et des solitaires. Ils dorment, mange ou bondissent dans tous les sens. Parfois, ils se contentent de bondir à une vitesse incroyable, en suivant le trajet de la voiture, depuis l'herbe située au pied de la chaussée.

Mais beaucoup décident de traverser la route juste devant nous, ce qui aura pour conséquence de nous faire rouler à très faible allure. Nous scrutons chaque buisson, et crions "attention à droite !", "ça vient à gauche !!" à chaque mouvement suspect devant nous. Nous n'aurons jamais autant stressé devant de simples buissons. En vrai, ça donne ça :




Une fois sur le côté, impossible de le suivre du regard. Il peut revenir à tout moment !


A noter que pendant la totalité du trajet, nous n'aurons croisé ni doublé strictement aucune voiture. Aucune. Nous sommes seuls au monde dans une atmosphère simplement superbe.




Le soleil se lève sur l'outback (campagne) du sud-ouest australien.



Au moins 1h/1h15 après notre départ, nous arrivons à l'entrée officielle de Cape Le Grand National Park. Il y a un poste de contrôle ("Entry Station"), fermé à cet heure-ci. Cependant, il est possible de payer l'entrée de 10€/15AUD (fee) malgré l'absence de rangers :

-par carte bancaire, sur un automate dédié à cet effet, à l'extérieur du petit bâtiment. La machine accepte les cartes françaises, ou encore la carte Revolut.

-en espèce (dollars australiens), à mettre dans une enveloppe puis dans une boîte dédiée à cet effet, à l'extérieur du très bâtiment.

Nous réglons par carte bancaire, puis prenons quelques photos souvenirs.


C'est bon, c'était la bonne route !


Là vue depuis l'Entry Station. Le paysage est très plat, avec le rocher Frenchman Peak au loin.

Les routes dans le parc sont très jolies, attention encore aux kangourous.


Notre objectif premier est la plage de Lucky Bay, afin de tenter de voir des kangourous gambadant sur la plage. Plus le soleil sera levé, moins nos chances de les voir seront grandes : en général et très grossièrement, les kangourous sont très actifs la nuit, se couchent au lever du soleil puis se réveillent le soir. Ils sont beaucoup moins actifs la journée.

Pendant la courte route nous menant au parking, nous croisons encore quantité de kangourous. Ils y en a même plusieurs au niveau de l'herbe située juste à côté du parking. Nous comptons sur eux pour surveiller la voiture ! Remarquez, il n'y a toujours personne à part nous.


Avez-vous repéré nos deux nouveaux amis ?

Nous remarquons tout de suite que la plage est très bien aménagée. Le parking est large, avec beaucoup de places de stationnement. Nous trouvons des toilettes publics, des tables de pique-nique, et des installations permettant de prendre une douche ou se laver les pieds en sortant de la plage.


Enfin, nous faisons nos premiers pas sur cette plage mythique : Lucky Bay !!! Le soleil finit peu à peu de se lever, le ciel promet d'être bien bleu.


Fin de lever de soleil sur Lucky Bay.



On dirait pas sur la photo, mais la plage s'étant au loin sans en voir le bout.



Cette plage est généralement considérée comme l'une des plus belles du pays. Scientifiquement parlant, plusieurs études ont démontré qu'elle présentait le sable le plus blanc de toute l'Australie ! En ce qui nous concerne, nous pouvons ajouter que le sable est aussi très dur, ce qui donne une sensation réellement étonnante sous nos pieds.



Nous nous baladons le long de la plage, puis revenons vers notre point d'entrée, situé non loin du camping. Nous sommes toujours seuls au monde, et scrutons les moindre mouvements venant des herbes situées au bord du sable, dans l'attente d'une bonne surprise. Lorsque soudain, 20 minutes plus tard, le rêve se réalisa : deux adorables kangourous surgissent de nulle part, puis s'approchent dans notre direction ! Ils semblent chercher tantôt à manger, tantôt à se dégourdir les pattes.




Concrètement, voilà le moment où nos les apercevons.




Ils mangent de l'herbe située le long de la plage.




De toute évidence, nous nous sommes trompé : ils ne sont pas deux, mais bien trois !

Après avoir trouver quelques brindilles à savourer, nos trois nouveaux amis se dirigent vers le sable, puis se rapprochent de l'eau. L'occasion pour nous de les suivre dans leur balade, pendant une bonne demie heure. Nous sommes seuls sur cette plage de rêve, avec des kangourous, nous ne sommes pas près d'oublier ces moments là.

Lucky Bay.




Lucky Bay



Les kangourous sont, pour la plupart ici, habitués à voir des humains, notamment autour du camping.


Lucky Bay.




Lucky Bay.


Lucky Bay.



Lucky Bay.



C'est un moment rare que nous avons la chance de vivre grâce à nos trois amis, et nous ne les remercieront jamais assez. Finalement, nous les laissons partir au loin, trop heureux d'avoir pu partager cette expérience avec eux.




A une prochaine fois les amis !



C'est avec des étoiles plein les yeux que nous nous attardons sur la plage de Lucky Bay, pour profiter du paysage qui, même sans kangourou, est à couper le souffle. Un sable si blanc et une eau si turquoise, c'est spectaculaire.




Lucky Bay.



Lucky Bay.


Lucky Bay.

Lucky Bay. Les scientifiques ont raison, c'est bien blanc !

Lucky Bay.

Lucky Bay.

A peine remis de nos émotions, nous quittons cet endroit merveilleux pour en rejoindre un autre, situé à 5 minutes en voiture : la plage de Thistle Cove. Nous devons pour cela rebrousser chemin par rapport à Lucky Bay.

Celle-ci se divise en deux parties distinctes, selon le côté que vous allez explorer à pied depuis le parking. Whistling Rock est un gros rocher posé à la verticale, très étonnant, suivi d'autres rocher à l'horizontal qui semblent plonger dans l'eau. De l'autre côté de la baie se trouve la plage de sable immaculé de Thistle Cove.

Pas d'inquiétude, les deux sont très proches, il s'agit donc de les faire l'un à la suite de l'autre.

Difficile de se tromper grâce à ce panneau sur le parking.

Nous commençons par Whistling Rock, cet étonnant rocher posé là comme par erreur.

Pour mieux vous rendre compte, sachez que la partie basse du rocher, jusqu'à la première faille légèrement plus haut, fait plus de deux mètres de haut.

Puis nous continuons notre chemin après le rocher pour découvrir un magnifique point de vue sur la mer. La mer est ici plutôt violente, avec un courant assez fort. La baignade y est sans aucun doute dangereuse, mais les températures fraîches de l'hiver australien nous avaient déjà passé l'envie de tenter notre chance.

Jolie vue, après Whistling Rock.

Nous pouvons nous approcher au plus près de l'eau. Attention s'il pleut, ça peut glisser.

Nous marchons sur du slickrock.

C'est plus dangereux que ça en a l'air.

Nous rebroussons maintenant chemin pour revenir au parking, qui sert de point de départ pour rejoindre la plage. Attention cependant, celle-ci est difficile d'accès pour les gens en condition physique précaire, car il faut marcher sur de la roche glissante et pentue. Il faut ensuite remonter sur cette roche et "l'escalader" jusqu'au parking. Malgré tout, c'est assez simple, et seules des personnes âgées ou en fauteuils ne pourront pas atteindre cette magnifique plage, mais pourront profiter du magnifique point de vue en hauteur sur la baie.

Vue depuis le chemin d'accès au point de vue. 

Thistle Cove.

 Vue depuis en bas, directement sur la plage de Thistle Cove.

Thistle Cove est un merveilleux souvenir pour nous.

Après toutes ces belles plages, nous décidons d'aller faire un peu de sport ! Direction le rocher Frenchman Peak, point le plus haut du parc avec ces... 262 mètres de haut. Pourquoi ce nom là ? Car il présente une forme de béret à la française !

Sur le trajet, des panneaux nous rappellent de faire attention à toutes sortes d'animaux qui vivent en ces lieux.

Qui sait ce qui se cache dans toutes ces herbes.

Saurez-vous trouver le kangourou présent sur cette photo ?

Le sommet du rocher offre une vue à 360° sur l'ensemble de Cape Le Grand, et sur une grande arche en équilibre au sommet. Cependant, pour atteindre l'objectif, mieux vaut ne pas avoir le vertige et avoir de bonnes chaussures. La montée se fait en grande partie sur du "slickrock", soit de la roche lisse, en pente, qui est extrêmement glissante et dangereuse en cas de pluie.

Comptez 1h30/2h pour faire les 3km de trajet aller-retour jusqu'au sommet et revenir au parking, malgré les 3h initialement annoncés au départ.

Le parking, très facile d'accès, se situe environ à 10 minutes de Thistle Cove. A notre arrivée là bas, il y a déjà deux voitures garées, les premières de la journée. Il est environ 11h du matin.

La forme caractéristique de Frenchman Peak, en forme de béret, vue depuis le parking.

Ce panneau, situé au départ, explique le trajet pour arriver au sommet : nous tournons autour du rocher pour monter, car la pente est trop forte pour y aller en ligne droite.

La randonnée commence par un charmant petit pont, puis le terrain commence à s'élever légèrement. Très vite, nous profitons de jolis points de vue sur l'immensité de ce parc national. Le chemin est facile, malgré le soleil de plomb qui s'abat sur nous : bienvenue dans l'hiver australien ! Il fait entre 25 degrés ce jour là, en fin de matinée.

Petit pont sans difficulté.

 C'est bien plat tout autour de nous.

Le sommet de Frenchman Peak, vu depuis le versant opposé au parking.

Tout en bas de la photo, le petit carré blanc est un marqueur avec une flèche, indiquant le chemin à suivre.

Finalement, nous arrivons sur la partie slickrock de la randonnée. Celle-ci ne se finira qu'au sommet. Le début est plutôt facile, à condition de ne pas avoir le vertige.

Le chemin est indiqué par des petits carrés métalliques blancs, cloués au sol. Dessus, une flèche indique le chemin à suivre. Attention, si vous avancez relativement longtemps sans trouver de petit carré, cela signifie que vous aviez dévié de la trajectoire. Il est important de ne pas s'en écarter afin de rester sur les portions les moins pentues, ce qui évitera de prendre des risques inutiles. Garder la bonne trajectoire n'est pas si simple sur toutes les portions, mais très vite nous comprenons à peu près quelle distance sépare chaque petit carré. Lorsque le trajet sans en croiser nous semble trop long, nous cherchons autour de nous et retrouvons vite le chemin.

Vue incroyable sur l'intérieur des terres du "Golden Outback" et petit repère fléché en bas à gauche.

 L'immensité du Golden Outback.

Petit carré fléché en bas à droite.

Finalement, le temps est très changeant, et le ciel se couvre à vitesse grand V. Les prévisions météo annonçant de forts orages à partir de midi, nous décidons de faire machine arrière et revenir au parking : continuer la montée sur le slickrock avec de fortes pluies serait extrêmement dangereux. C'est donc non sans regret que nous disons au revoir au majestueux Frenchman Peak.

Arrivés au parking, nous avons juste le temps d'entrer dans la voiture avant qu'une petite averse ne vienne nous convaincre de notre choix. Finalement, elle n'est que de courte durée, le soleil revient vite et nous décidons de partir vers notre prochaine étape : l'incroyable plage de Hellfire Bay.

Là bas, des toilettes et tables de pique-nique sont à disposition des visiteurs.

 Cette plage est un coup de coeur ! Quelles couleurs incroyables !

 Encore une fois, personne à l'horizon.

Se retrouver seuls dans sur des plages de rêve : c'est ça l'Australie, c'est ça Cape Le Grand National Park.

Cette baie est tout simplement magique. Le sable est d'une blancheur incroyable, l'eau est turquoise au possible, et les rochers au bord de l'eau sont très photogéniques. Il n'y a personne, nous restons seuls dans ce décor féérique pendant deux bonnes heures.

Véritablement, venir dans la région d'Esperance, et plus particulièrement à Cape Le Grand, est un grand moment lors d'un voyage en Australie.

Le sable est dur, la sensation est à la fois surprenante et très agréable.

 Le sable est tellement blanc ! On dirait de la farine ou de la poudre de coco !

 On y resterait sa journée, sa semaine, sa vie tout entière !

Du vert, du bleu, du blanc, du orange, du noir, du gris...

En milieu d'après-midi, il est temps pour nous de dire adieu à ce formidable parc. Nous faisons tout de même un détour pour repasser par Lucky Nay, afin de tenter d'apercevoir des kangourous sur la plage. Après une longue attente, aucun ne pointe le bout de son nez. En revanche, les voitures sont désormais présentes en (petit) nombre sur le parking.

C'est avec le coeur serré mais empli de joie et de souvenirs merveilleux que nous quittons Cape Le Grand National Park. A ce moment là, nous n'avons qu'une idée en tête : revenir en été, lorsque l'eau sera à des températures plus agréables pour la baignade ! Même si, voir des hordes de 4x4 fouler ce sable si pur aux périodes plus chaudes nous laisserait un goût surement bien différent.

Malgré tout, la route du retour vers Esperance nous réserve son lot de paysages magnifiques et d'animaux. Nous croisons quelques voitures, pas plus de 5 en une heure de trajet ! L'occasion pour nous de faire quelques photos souvenirs, et d'apprécier le silence assourdissant de l'Outback.

Photo incontournable de tout voyage en Australie ! 

 Toujours autant de monde dans l'Outback.

 Tiens une voiture ! Ah non, c'est la notre que nous venons de garer...

 Les vaches sont toujours là, fidèles au poste.

Les grands espaces, et ce silence...



L'avis de Sushi et Maki : 

/5

Cape Le Grand National Park est un véritable coup de coeur pour nous. Rarement, l'émotion aura été aussi intense que lorsque ces trois kangourous sont venus à notre rencontre, sur la plage de Lucky Bay.
Depuis la route pour accéder au parc, jusqu'aux plages de rêve, aux animaux et aux paysages magnifiques, c'est une expérience incontournable qui devrait trouver sa place lors d'un voyage dans le Western Australia, malgré l'isolement de la région.
La note de 5/5 est rare, mais une journée comme celle-ci l'est sans doute encore plus.



J6 : découverte du lac rose bonbon de Lake Hillier, lors d'une journée inoubliable dans la région d'Esperance.

J7 : à la recherche des plus belles plages d'Esperance, dans le Western Australia, le long de la Great Ocean Drive.

J1 - J2 : nous arrivons à Perth, ville de plus d'un millions d'habitant la plus isolée au monde. Voici nos premiers pas dans la capitale du Western Australia.

J3 : rencontre avec les quokkas, les animaux les plus mignons de toute l'Australie, à 30 minutes en ferry de Perth : découvrez le récit d'une journée de rêve sur l'île de Rottnest Island.

J4 : après 1h30 de vol en provenance de Perth, nous voilà sur la côte sud du Western Australia, pour découvrir les trésors cachés dans la petite bourgade d'Esperance.

Une idée de programme pour un voyage en Australie ? Voici le notre sur 32 jours.

A la recherche d'une expérience de rêve auprès des animaux emblématique de l'île-continent ? Découvrez ce qui vous attend dans l'inoubliable Australia Zoo, non loin de Brisbane.


Une idée de restaurant gastronomique dans le Western Australia ? Lisez notre review de Wildflower, dans le centre ville de Perth.

Et si nous changions de région ? Direction le Top End, dans le Northern Territory, pour une journée de détente à Darwin.