MENU

dimanche 15 mars 2020

EASYJET EN CLASSE ECO DE LYON A NANTES

Nous prenons un vol avec la compagnie low cost britannique Easyjet depuis Lyon, pour rejoindre Nantes, à la période de Noël 2019.

Pour une centaine d'euros, sans bagages enregistrés en soute, le vol direct est sensé être effectué en 1h20. De part nos expériences passées et différents témoignages, nous savions que cette compagnie avait la fâcheuse tendance de faire décoller tous une partie de ses avions en retard : personnel en retard ou absent, problème technique, tout y passe.

Et malheureusement, notre expérience de cette fin d'année 2019 ne fait que confirmer la rumeur. Dès le matin de notre départ, le site internet de Easyjet nous préviens que le vol sera en retard de 1h, à cause d'un membre de l'équipage du premier vol de la journée, qui ne s'est pas présenté à l'heure pour le décollage. Notre vol étant prévu à l'origine à 19h30, c'est un point positif de pouvoir être prévenus à l'avance de ce retard grâce au site internet de la compagnie.

Nous nous enregistrons la veille et, n'ayant pas réservé de siège au moment de l'achat du billet afin de ne pas payer de supplément, le site nous attribue automatiquement des sièges : un en rangée 4 côté couloir, et un en rangé 30 côté couloir. Habituellement, tout est fait pour placer les couples/groupes dans des sièges côte à côté, mais lorsque l'avion est complet ce n'est pas toujours possible. L'un de nous aura au moins la chance de profiter d'un siège premium dans la rangée 4, qui est sensé couter plus cher que le siège moyen. Quelque soit le siège attribué, c'est gratuit et vous serez donc gagnant en attendant l'attribution automatique, plutôt qu'en payant à l'achat du billet : il n'y a aucun siège gratuit au moment de l'achat du billet.



BAGAGES ET ATTENTE



Pas besoin de passer par le guichet d'enregistrement pour nous, car nous n'avons pas de bagages à enregistrer en soute. Nous nous sommes enregistrés la veille sur le site internet d'Easyjet. Nous pouvons donc passer directement la sécurité.

Bien sûr, pas d'accès à un salon privé avec un billet Easyjet, quelque soit la classe choisie. Les salles d'attente et porte d'embarquement utilisées par easyjet ne sont d'ailleurs pas les plus confortables, ce qui est logique vu le prix des billets.

Une fois devant la porte d'embarquement, nous devons faire contrôler nos billets pour accéder à la dernière salle d'attente nous séparant de l'avion.

Couloir pour accéder aux portes d'embarquement. Le confort est sommaire.


La politique de valises en cabine chez Easyjet est très stricte. Pour les passagers en classe économique, UN SEUL bagage cabine est autorisé : dans ce cas, les sacs à main ou autres sacs à ordinateur portable doivent tenir dans la petite valise cabine ou grand sac à dos. 

Attention, si vous ne respectez pas cette règle, le personnel vous fera payer 60€ afin d'enregistrer votre valise cabine ou sac à dos dans la soute. La vérification est plutôt minutieuse, alors mieux vaut être prévenu en avance.

Pour les passagers Easyjet Plus, vous aurez droit à un sac à main/sacoche/ordinateur en plus de la valise cabine/sac à dos.

Politique de bagages à main chez Easyjet.

Cependant, lorsque l'avion est complet, il arrive que les valises cabines soient enregistrées en soute gratuitement, car il n'y a pas assez de place dans la cabine de l'avion. Si vous embarquez en dernier, vous n'aurez pas le choix et votre bagage sera enregistré en soute gratuitement par le personnel au moment du contrôle du billet. Si vous embarquez dans les premiers, vous pouvez demander à ce que votre bagage soit enregistré gratuitement lui aussi.

Le bagage enregistré doit être donné au personnel directement sur le tarmac, au pied de l'avion. Il sera à récupérer à l'arrivée, sur le tapis roulant avec les autres bagages enregistrés en soute.


Bagage étiqueté et enregistré au moment du contrôle du billet, à la porte d'embarquement.


Une fois le contrôle des billets effectué et les valises cabines enregistrées, nous voilà dans la dernière salle d'attente nous séparant de l'avion. Salle est un bien grand mot, "parcage" serait plus adapté : rien, exceptés un distributeur de snacks (qui ne marchait pas ce jour là) et deux ou trois chaises réservées aux personnes à mobilité réduite. L'ensemble des passagers de l'avion est entassé ici, en attendant que la porte qui nous sépare du tarmac s'ouvre.

Le parcage où nous avons attendu une bonne vingtaine de minutes, en arrivant dans les derniers !


LE VOL


L'avion est un A320 d'Airbus qui parait flambant neuf. Il est disposé en deux rangées de 3 sièges, de part et d'autre d'un unique couloir central. Le confort à été incontestablement revu à la hausse, c'est une très agréable surprise. 

N'ayant pas choisi nos sièges, nous voilà séparés par l'attribution automatique des sièges : l'un de nous en rangée 4 côté couloir (siège premium) et l'autre en rangée 30 côté couloir (siège basique). La première moitié de l'avion (rangées 1 à 15) monte par l'avant, la seconde moitié (16 à 31) par l'arrière.


Vue depuis la rangée 4.



Vue depuis la rangée 30, qui est l'avant-dernière de l'avion.


Nous ne notons aucune différence entre les sièges premium et les basiques. Peut être quelques millimètres de place pour les jambes en plus, mais rien d'autre, c'est assez étonnant. A part l'avantage de quitter l'avion parmi les premiers, cela ne semble donc pas justifié de payer un supplément pour ces sièges là, d'autant plus que les passagers sortants par la porte du fond de l'avion sortiront tout aussi vite !


Ceci étant dit, nous sommes très agréablement surpris par le confort des sièges : les anciens modèles d'avion utilisés par easyjet nous ont laissé de mauvais souvenirs, contrairement à ceux ci. Rien de bien extraordinaire, mais le tissu n'est pas désagréable et l'assise pas trop dure. Le repose tête est fixe, l'ensemble sommaire, mais plus confortable que ce qu'il a pu être par le passé.



Siège simple mais joli, et surtout plus confortable qu'il n'y paraît.


Un siège côté hublot. On ne dort pas si mal, pour quelques dizaines de minutes.

Petit point négatif : le siège ne peut pas s'allongé, même d'un centimètre. Mais finalement, pour une heure de vol, ça ne sera pas gênant.




Impossibilité d'allonger le siège, mais il n'en reste pas moins confortable pour un vol court-courrier.


De même, l'espace pour les jambes à été revu à la hausse, et ça fait toute la différence. Enfin, là encore, un vol long courrier serait difficile à vivre, mais pour une heure ou deux cela convient parfaitement. Le vol est même agréable, c'est donc une réussite !



Peu d'espace pour les jambes, mais c'est plus confortable qu'il n'y paraît sur la photo !

Cependant, les sièges ne sont pas très larges et les accoudoirs extrêmement fins, mieux vaut être un petit gabarit pour profiter du vol dans de bonnes conditions.


Pas les sièges ni les accoudoirs les plus larges qu'on ait connu !


Bien sûr, pas d'entertainment dans un vol easyjet. Vous n'aurez pas d'écran sur le siège situé devant vous, mais simplement une petite tablette pour poser vos affaires, ordinateur, snacks ou autres boissons. Pas non plus de prise de courant ou usb, ni de wifi à bord, que ce soit gratuit ou payant.



La tablette est petite mais suffisante pour une utilisation lors d'un vol court. Pratique pour dormir dessus aussi !


10 à 15 minutes après le décollage, les hôtesses de l'air de passent pour proposer des snacks et boissons. Rien est gratuit à bord, ni même les verre d'eau. Préférez acheter une bouteille dans la zone duty free ou emmener une bouteille vide que vous remplirez après la sécurité. Vous pouvez aussi réserver en avance de la nourriture pour profiter de tarifs très légèrement moins chers. Dans l'avion, il est possible de payer en carte de crédit ou de débit, ainsi qu'en liquide (euro, livre sterling, dollar us notamment).



Finalement, nous atterrissons avec 1h20 au lieu des 1h30 prévu au décollage.






L'avis de Sushi et Maki :

/5



En réservant un vol avec Easyjet, nous savions à peu près à quoi nous attendre. Globalement, nos préjugés ont été justifiés, notamment en ce qui concerne les retards quasi systématiques. Bien que prévenus en avance, arriver avec 1 heure de retard à chaque fois que l'on voyage avec une compagnie ne donne pas envie de retenter l'expérience. Ainsi, à prix identiques, nous aurons tendance à choisir la concurrence, à moins qu'elle n'est elle aussi la même réputation.

Cependant, les tarifs réellement intéressants pratiqués par la compagnie britannique font réfléchir, et en cas de voyage sans horaires précis à respecter, cela paraît un bon compromis pour qui recherche un billet d'avion à bas coût. Il n'y aura alors plus qu'à croiser les doigts pour tomber sur les avions les plus modernes de la flotte Easyjet, qui garantissent un voyage correct (pas inoubliable, mais correct), sous peine de devoir se "farcir" un vol des plus inconfortables.




Découvrez la classe économique haut de gamme de chez Japan Airlines, dans notre test en 2019.

Si vous hésitez à réserver un vol en classe économique avec Emirates, lisez notre review lors d'un trajet entre Dubaï et Perth !

Et si pour changer de dimension, nous passions à la Business Class Emirates ? Découvrez notre test lors d'un vol entre Lyon et Dubaï !

Ça donne quoi concrètement de prendre l'avion depuis Lyon ? Voici notre guide de l'aéroport de Lyon Saint Exupéry !

En séjour dans l'ouest de l'Australie ? Découvrez notre guide de l'aéroport international de Perth.





FRANCE : BREAK HOTEL VIERZON