MENU

dimanche 15 mars 2020

AEROPORT DE NANTES ATLANTIQUE (NTE)

Fin décembre 2019, nous prenons un vol Easyjet en direction de Lyon, au départ de l'aéroport de Nantes Atlantique.

Globalement, l'aéroport forme un grand building en "L", composé de 4 halls. Nous pouvons passé des uns aux autres sans sortir dehors, en marchant d'ailleurs assez peu. Vous l'aurez compris, ce n'est pas un immense aéroport, mais suite à l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, il sera à priori rénové et agrandi à horizon 2025.

Hall 1 de l'aéroport de Nantes Atlantique.

Les Halls 1, 2 et 3 ont un étage et un rez-de-chaussée, alors que le Hall 4 n'a qu'un rez-de-chaussée.

Organisation simple, difficile de se perdre dans un aéroport de cette taille.


ACCES


Les différents parkings, qui peuvent avoir tendance à être chargés, sont situés entre 2 et 10 minutes grands maximum de l'aéroport. Ils peuvent être réservés en avance sur internet, ici. Il existe des abonnements pour les grands voyageurs de la région. Un service de voiturier, moyennant 30€ à rajouter au prix du parking, est proposé : il suffit de garé sa voiture au dépose-minute et le personnel en prendra soin jusqu'à votre retour. Il est possible de demander un lavage intérieur et extérieur pour 15€ de plus. Cependant, ces services ne sont disponibles que pour les réservations effectuées en avance sur internet.

Plan d'accès à l'aéroport.

Le dépose-minute est pratique, devant le Hall 1. Les taxis s'arrêtent eux aussi juste devant l'entrée du Hall 1. Si vous avez commandé un taxi en avance, il vous attendra sous le panneau "taxis commandés" devant le bâtiment des loueurs de voitures. Comptez une grosse trentaine d'euros pour un trajet jusqu'au centre ville.

Une station service est disponible dans la zone aéroportuaire, au niveau du rond-point, en face du parking P3 Nord et à proximité immédiate du parking P5 des loueurs de voitures. Très pratique pour faire le plein avant de rendre le véhicule.

Les loueurs de voitures sont situés sur l'esplanade, face à l'aéroport, à proximité immédiate du parking dédié aux locations de voitures. 6 entreprises se partagent les emplacements : Avis/Budget, Europcar, Hertz, Enterprise et Sixt.

Une navette relie l'aéroport, juste devant le hall 2, avec la gare SNCF et le centre ville de Nantes. Celle-ci fonctionne 7 jours sur 7 (excepté le 1er mai). Comptez 20 minutes environ entre la gare et l'aéroport.

Un départ toutes les 20 minutes du lundi au samedi (de 5h30 à 22h30 depuis la gare, de 6h15 à 23h15 depuis l'aéroport), et toutes les 30 minutes le dimanche (de 6h20 à 22h50 depuis la gare, de 7h à 23h15 depuis l'aéroport).
Le ticket, d'une valeur de 9€, est valable 1 heure sur la navette, sur l'ensemble du réseau de transport en commun de l'agglomération nantaise Tan, ainsi que dans les TER de l'agglomération nantaise.

Les différentes liaisons possibles depuis Nantes. Très pratique cette navette !!


Pour acheter un ticket, rendez vous sur l'appli Tan, sur le site internet de Tan, ou sur certains distributeurs dans les stations en ville. Il est aussi possible d'acheter un billet directement auprès du conducteur de la navette (espèces ou carte bancaire) ou dans le magasin Relay du Hall 2 de l'aéroport.



DEPART DEPUIS L'AEROPORT DE NANTES



Une fois déposé devant le Hall 1, nous entrons pour regarder si notre vol est à l'heure : pas de chance, une heure de retard ! Les écrans ne peuvent pas être ratés, il n'y a pas grand chose d'autre dans les couloirs de toute façon.


Simple et efficace, finalement on ne demande rien de plus. Enfin peut être un peu de déco ou de couleur.

Nous voyageons vers Lyon avec la compagnie Easyjet, et n'avons pas de bagages à enregistrer en soute : nous allons donc directement passer les contrôles de sureté. Direction le Hall 3 et la porte 21 à l'étage.


Signalisation simple. De toute façon vous devrez aller soit à droite, soit à gauche car il n'y a un qu'seul couloir. Puis à l'étage ou au rez-de-chaussée.

Avant, petit arrêt ravitaillement à la Brasserie le Grand Comptoir, à l'étage du Hall 1 proche du Hall 2. Le service est lent malgré une majorité de tables vides, et le personnel semble se plaindre à droite et à gauche de sujets obscurs. Mais, la qualité est au rendez-vous, c'est bien le principal. Il existe un menu rapide avec une garanti de service en moins de 20 minutes, pour 16,50€. Nous n'avons pas testé. Le prix n'est pas donné avec un simple burger-frites-salade entre 15€ et 20€ selon celui que vous prenez. Mais encore une fois, le goût fais vite oublié la lenteur et le prix.


Ne vous fiez pas au monde présent sur cette photo : vous devrez quand même attendre un certain temps avant d'être servis !

Les contrôles de sureté ont lieu à l'étage, quelques dizaines de mètres suffiront pour arriver à bon port. Sur place, le contrôle est un peu hasardeux, la salle petite, nous nous bousculons les uns les autres pour avoir un bac, et il y a toujours quelqu'un pour vous presser ou pousser votre bac alors que vous n'avez pas fini de poser vos affaires. En 2 voyages ici, ce fut 2 fois la même expérience désagréable. C'est l'inconvénient des contrôles qui s'enchainent sans délimitation entre deux voyageurs. Le personnel est, lui, tout à fait correct.

La zone Duty Free du Hall 3 se résume en quelques étagères et meubles remplis de produits, de part et d'autre d'un couloir de quelques dizaines de mètres. Vous le traverserez en une quinzaine de secondes montre en main si vous ne vous arrêtez pas. Il est cependant bien agencé et joli.


Petit mais joli, là encore c'est efficace.

La police aux frontières se situe à l'étage, à la suite de la zone Duty Free. Les portes 21, 22 et 23 sont en bas. Nous remarquons que les contrôles des passeports par la police aux frontières sont longs, il y a deux guichets ouverts et une longue file d'attente. Même si le personnel était au complet, il n'y a que 4 guichets disponibles, donc nous pouvons imaginer un passage un peu long en toutes circonstances.

Les WC sont propres mais très peu nombreux, nous faisons donc la queue systématiquement pour les utiliser. De même, les installations pour changer les touts petits sont invisibles ou très bien cachées, trop bien pour nous c'est certain. Ici, les WC sont en face de la police aux frontières, il n'y en a pas en bas vers la porte 21.


Accès à la police aux frontières, après le contrôle de sécurité. Les WC sont en face, sur la gauche en dehors de la photo.

La petite salle d'attente commune aux portes 21, 22 et 23 n'est pas très confortable, avec quelques sièges disponibles pour les personnes à mobilité réduite, quelques autres pour tout le monde, un distributeur de snacks, et rien d'autre. Ici, aucune information, pas de message délivré par les hauts-parleurs, nous attendons debout les uns sur les autres. Le retard passe maintenant à 1h30, nous avons hâte que l'avion soit prêt et que la porte s'ouvre.


L'avant dernière salle d'attente... pas très glorieux même pour du low cost.


Finalement, le dernier contrôle de billet et des bagages cabines commencent, nous pouvons donc nous diriger vers l'avion...enfin presque ! Nous entrons par la porte 21 pour aller jusqu'à une autre salle d'attente, la dernière qui nous sépare du tarmac et de notre avion. Là encore, l'attente est longue, la salle encore plus petite et aussi peu de sièges que dans la salle précédente. Ce n'est vraiment pas une réussite, quand bien même cette zone de l'aéroport soit réservé aux compagnies low cost.


ARRIVEE A NANTES ATLANTIQUE



L'arrivée est très simple, étant donné la modeste taille de l'aéroport. C'est extrêmement rapide de sortir de l'aéroport, surtout si vous arrivez au niveau du Hall 4, où il n'y aura pas de contrôle de la police aux frontières.


Le très petit Hall 4, réservé aux arrivées en provenance de l'espace Schengen ou de la France.

L'arrivée est composé uniquement d'une grande salle, où les bagages enregistrés en soute serons livrés sur un unique tapis roulant qui longe un mur : vous ne pourrez pas les rater. Nous sentons que cette salle est "provisoire", ou du moins nous l'espérons car l'aéroport mérite surement mieux et plus grand. Cependant, il y a quand même des WC, et c'est agréable de sortir si vite de l'aéroport, donc nous retrouvons la simplicité et l'efficacité qui nous aurons suivi tout au long de la visite de cet aéroport.
Les proches des voyageurs peuvent accéder sans problème à cette salle.

La salle unique du Hall 4 se remplit très vite dès qu'un avion atterrit, on se marche alors un peu deçu.

Le tapis de livraison des bagages en soute, qui longe l'un des murs du Hall 4. Au fond, c'est la sortie. La photo est prise depuis l'entrée côté tarmac.


EQUIPEMENTS ET SERVICES


Commençons par un très bon point, que ne présente pas forcément tous les aéroports : un wifi gratuit et illimité est proposé. Il suffit de se connecter à "VINCI airports wifi", en entrant une adresse mail et un pays de résidence.

Nous trouvons un joli bureau Accueil-Information dans le Hall 1, au rez-de-chaussée. Il est possible d'y déposer des petits objets pour 10€ (28 x 35 cms) ou 15€ (22 x 31 x 26 cms) selon la taille de ce que vous déposez. Attention, les objets interdits en soute ne sont pas autorisés ici.


L'offre de restauration n'est pas énorme et une fois la sécurité passée, il ne restera plus grand choix (voir rien du tout à part un distributeur de snacks). Nous trouvons notamment des enseignes comme Brioche Dorée, l'excellent Grand Comptoir, ou encore des cafés comme Alto Café ou Café News. Les restaurants ouvrent en majorité tôt dans la matinée (à partir de 4h30 du matin), et ferment relativement tard (entre 21h et 22h).

L'offre de boutiques est encore plus mince, avec des zones duty free très petites, et 3 autres magasins : deux boutiques Relay dans les Hall 2 et 3 (zone d'embarquement au 1er étage) et un "Découvrir le Grand Ouest" qui propose des produits de la région, dans le rez-de-chaussée du Hall 2.


La bonne surprise vient du côté des offres hotelières ! En effet, on trouve 3 hôtels à proximité immédiate de l'aéroport (10min à pied), à des tarifs vraiment avantageux :


La mauvaise surprise se situe plutôt dans l'absence totale de lounges privés dans l'ensemble de l'aéroport.
  • Hôtel Oceania : 4*, avec notamment un parking privée gratuit, une piscine, une salle de sport et un bar/restaurant. Une navette gratuite mène directement à l'aéroport.
  • Hôtel Escale Oceania : 3*, parking privé gratuit, navette gratuite et accès aux infrastuctures de l'Hôtel Oceania.
  • Hôtel B&B : 2*, parking gratuit mais pas de navettes reliant l'aéroport. Cependant, le tarif est imbattable !

Enfin, nous trouvons un bureau de change et deux distributeurs automatiques, dans le Hall 2 et à l'extérieur du Hall 3.




L'avis de Sushi et Maki :


/5

Il est très difficile pour nous de donner une note à l'aéroport de Nantes Atlantique ! Plus petit que ce qu'il devrait être selon nous, en travaux, des défauts comme le désagréable passage aux contrôles de sureté ou le manque de confort après la sécurité, l'absence totale de lounges privés, le manque de choix de restauration. Mais aussi des bonnes surprises : les hôtels tout proches, la simplicité pour s'orienter, une station service, des parkings bien situés. Nous résumerons notre sentiment en disant que cet aéroport est agréable quand on y reste peu de temps, car il est plutôt efficace dans son rôle principal : prendre l'avion. Mais lorsqu'il s'agit d'attendre, le manque de confort peut s'avérer très vite gênant.
Nous nous attendions globalement à mieux pour une ville comme Nantes.



Et si nous regardions ce qui se fait ailleurs ? Voici nos tests :



Un petit vol intérieur en France en low cost, ça donne quoi ? Lisez notre avis avec Easyjet de Lyon à Nantes !

Découvrez la classe économique haut de gamme de chez Japan Airlines, dans notre test en 2019.

En séjour dans l'ouest de l'Australie ? Découvrez notre guide de l'aéroport international de Perth.